logo "insectes.net"les termites - les blattes - l'apatura - l'anoxia - l'aegosome - les anthrènes - les coccinelles - la cétoine dorée - les grillons domestiques - les forficules - les mantes religieuses - les bousiers de Notre Dame - le pandora d'Olonne - le pique prune - les carabes de Bretagne - les carabes du Ventoux - Champigny story - l'anneau du diable - plaidoyer pour un grillon - les Xylocopes - la grande libellule - les Rosalies des Alpes - les guêpes - dur dur le Morio - la likenée bleue - beurk ! - les balayeuses - le Papillon du diable - du rêve à la réalité - la Belle-Dame du marié- les carabes des Chabasses -
 
le grillon champêtre
 
Grillon champêtre mâle (Gryllus campestris)Le nez au ras des pâquerettes, qui ne s'est amusé un jour ou l'autre à titiller la bestiole dans son trou, et qui ne s'est réjoui de voir le brin d'herbe la faire surgir sur son pas-de-porte, tel un diable hors de sa boîte.
 
Par-delà son crâne à la Fabien Barthez il est vrai que le grillon champêtre fait partie d'un petit bestiaire qui nous est familier. Il est d'ailleurs très largement répandu et pour peu qu'il s'y sente chez lui il fait volontiers chanter nos pelouses le printemps venu.
 
À noter toutefois que trop de gazons ras tondus se veulent de nos jours moquettes, et que la sacro-sainte uniformité végétale fait que tout ce qui n'est pas graminéen se doit d'être détruit. De telles pelouses sont certes réputées belles, et d'une certaine façon elles le sont, mais le fait de trop devoir à la chimie les a rendues inhospitalières, et souvent même délétères.
 
Celui qui chantait, et nous enchantait, s'en est donc allé, et tout ce qui vivait et donnait vie ayant fait de même, le beau tapis vert est finalement aussi triste qu'un jour sans soleil, et aussi silencieux qu'un cimetière. Pour ma part je l'estime regrettable, mais libre à chacun de voir midi à sa porte, et donc d'y entendre chanter ou pas.
 
ACCUEIL historiettes
 
les pages entomologiques d' andré lequet : http://www.insectes-net.fr