ACCUEIL - COLEOPTERES - LEPIDOPTERES - AUTRES -VIDEOS - HISTORIETTES - NEWS - LIENS - WANTED ! - MAILS d'OR -
 
 
LE PYRRHOCORE, dit GENDARME ou SUISSE !
(Pyrrhocoris apterus, Hétéroptère Pyrrhocoridae)
 
(page 3 sur 3)  
 
- pour quitter les agrandissements, et les vidéos, faire "page précédente" dans votre navigateur -
 
L'accouplement !

Il est très facilement observable en raison même du nombre élevé des individus ( grégarisme oblige ! ), mais aussi de leur caractère peu farouche. A cela s'ajoute la répétitivité de l'acte, et plus encore sa durée, laquelle peut allègrement dépasser les 24 h. L'union des gendarmes et gendarmettes (si je puis dire ! ) se fait "en opposition", mode opératoire classique au pays des punaises. Très minoritaire, le "chevauchement" a toutefois ses adeptes, comme la nèpe ou la punaise des lits (cf pages entomo).

 
"gendarmes" (pyrrhocoris apterus)n accouplement, photo 1. "gendarmes" (pyrrhocoris apterus)n accouplement, photo2. "gendarmes" (pyrrhocoris apterus)n accouplement, photo3.
 Exemples d'accouplements sur le mode dit "par opposition" !
ci-dessus à gauche et au centre: femelle "en haut"; à droite: femelle "en bas"; ci-dessous: autre exemple, avec détail de la coaptation (mâle à gauche)
Comme vous pouvez le constater, les sexes sont très peu différents.( le mâle est généralement un peu plus petit et plus étroit que la femelle).
Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  accouplement. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  accouplement., détail.
 

Dans les accouplements en opposition, le sexe fort n'est pas celui que l'on croit. Le mâle est en effet le plus souvent "tracté" par sa partenaire, pour ne pas dire traîné manu militari, car Dame Nature n'a que rarement prévu de "marche arrière" digne de ce nom. Présentement l'accouplement de nos gendarmes est beaucoup moins banal qu'il y paraît, car le volumineux "pénis" du mâle est en effet en forme de rotule, et se comporte comme telle. Il s'ensuit une sorte d'attelage inversé, dispositif original facilitant grandement la mobilité et la maniabilité de ce tandem VTT d'un nouveau genre . De plus le duo est susceptible de fonctionner dans les 2 sens, une différence de taille importante pouvant toutefois générer une certaine prévalence en faveur des gros-bras ... mâles ou femelles !

 
La "rotule pénienne" ! 
Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  "rotule pénienne", vue ventrale, photo 1.  Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  "rotule pénienne", vue ventrale, photo 2. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  "rotule pénienne", vue ventrale, photo 3. ..................Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  "rotule pénienne", vue dorsale, photo 1. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  "rotule pénienne", vue dorsale, photo 2. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  "rotule pénienne", vue dorsale, photo 3.
à gauche: vues dorsales; à droite: vues ventrales.
Nota: la photo la plus à droite témoigne d'une pression volontairement excessive, laquelle a permis de faire saillir l'ensemble de la rotule et de sa gaine.
De prime abord cette configuration extrême semble fort improbable sur le vif ... quoique !
 
La rotule ... en action ! 

L'observation sous loupe binoculaire permet d'apprécier la parfaite articulation de l'accouplement ( "mécaniquement" parlant ! ), y compris en mouvement. Par-delà le volet génital, le "mode d'emploi" de la rotule va très au-delà des attelages conventionnels de nos remorques et caravanes. Là où la coaptation des sexes en opposition tend habituellement à rigidifier et synchroniser le tandem, les présentes bestioles peuvent en effet se mouvoir séparément ou simultanément "tous azimuts", y compris dans des plans différents ... et les photos ci-dessous en témoignent !

 
Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  accouplement, photo 1. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  accouplement, photo 2. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  accouplement, photo 3.
Un très démonstratif aperçu des amours gendarmesques ... sur rotules !
("performances" non moins explicites sur les gros plans ci-après ! )
Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  accouplement, photo 4. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  accouplement, photo 5. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  accouplement, photo 6.
 

 

Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  accouplement, détail de la coaptation,  photo 1. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  accouplement, détail de la coaptation,  photo 2. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  accouplement, détail de la coaptation,  photo 3. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  accouplement, détail de la coaptation,  photo 4.
.... de quoi concurrencer les fameux pieds photos articulés "Gorillapod" !
Qu'elle soit d'attelage, de direction, de suspension, photographique, ou autre .... Dame Nature a inventé la rotule bien avant nous !
(d'où l'intérêt de la Bionique, science étudiant les "inventions de la Vie", en vue de leur transposition à des fins industrielles)
Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  accouplement, détail de la coaptation,  photo 5. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  accouplement, détail de la coaptation,  photo  6. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  accouplement, détail de la coaptation,  photo 7.
 
La ponte !

Pour une fois les oeufs ressemblent à des oeufs, et le fait est suffisamment peu fréquent pour être souligné ! De l'ordre d'une cinquantaine ils sont déposés par lots et "planqués" sous tout ce que la bestiole trouve à sa portée (pierre, écorce, bois mort, fissures en tous genres, etc...) et à défaut en terre, mais peu profondément. Les oeufs font 1 mm, et sont parfaitement blancs (et non noirs ! ), avant de progressivement virer au jaune orangé dans les jours précédant l'éclosion. L'incubation porte sur 2 semaines, avec quelques jours en plus ou en moins selon la saison ... et la météo !

 
Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  ponte. ...............Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  oeufs. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  taille des oeufs, photo 1. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  taille des oeufs, photo 2. ................Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  mise en évidence du micropyle
à gauche: ponte, telle qu'elle se présente; à droite: le micropyle ( "porte d'entrée" des spematozoïdes ! )
au centre: détails et proportions des oeufs.
 
 
Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  oeufs prrès d'éclore, photo 1. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  oeufs prrès d'éclore, photo 2. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  oeufs prrès d'éclore, détail.................Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  oeufs en train d'éclore, photo 1. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  oeufs en train d'éclore, photo 2. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus), "bébés gendarmes"
à gauche: à l'approche de l'éclosion les yeux, nettement orangés, deviennent perceptibles,
de même que la segmentation abdominale, mais là à fort grossissement; à droite: "gendarmes naissants" !
 
 
Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  oeuf en train d'éclore, photo 1 Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  oeuf en train d'éclore, photo 2. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  oeuf en train d'éclore, photo 3. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  oeuf en train d'éclore, photo 4. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  oeuf en train d'éclore, photo 5.
Eclosion d'un oeuf , comme si vous étiez dans la ... gendarmerie !
 
Le développement larvaire !
 
Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  groupe de néonates Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  duo de néonates gros plan............... Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  larve stade 1, photo 1. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  larve stade 1, photo 2.............. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  larve stade 2, photo 1. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  larve stade 2, photo 2.
 à gauche: premier repas des néonates ...  voir en vidéo !
au centre: 1e stade larvaire, après acquisition de la pigmentation; à droite: 2e stade larvaire.
 
 
"gendarmes" (pyrrhocoris apterus), larves, photo 1. "gendarmes" (pyrrhocoris apterus), larves, photo2 ................"gendarmes" (pyrrhocoris apterus), larves, photo3 "gendarmes" (pyrrhocoris apterus), larves, photo4 Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus), groupe de larves "tout venant".
à gauche: "tout venant" d'adultes et de larves à divers stades;
à droite: "tout venant" de larves.
 
 
"gendarmes" (pyrrhocoris apterus), larves âgées............... "gendarmes" (pyrrhocoris apterus), larves, photo 1 Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  mue imaginale, photo 1. Gendarme ou Suisse  (Pyrrhocoris apterus),  mue imaginale, photo 2................"gendarmes" (pyrrhocoris apterus), très jeune larve.
à gauche: (hormis l'adulte du 1er plan) larves proches du stade adulte, et donc en passe de terminer leur développement larvaire. Cette phase est reconnaissable au grand développement des "ébauches alaires" (en noir); au centre: larves venant de faire leur "mue imaginale" et donc de tout juste passer à l'état adulte. La pigmentation (acquisition graphique et chromatique) va se faire progressivement, tout comme la "sclérification" (= durcissement des téguments), ce qui n'empêche pas les bestioles d'être très actives, fait peu fréquent chez les insectes; à droite: très jeune larve. Par-delà l'évident critère de taille, vous remarquerez l'absence d'ébauches alaires bien différenciées 
  
En guise de conclusion ....
 
A l'époque j'étais gamin, et le jardin de ma Grand-mère regorgeait de "futures" et délicieuses confitures.... 
Par-delà le cassis et la groseille, ma préférence allait aux framboises, et gourmandise aidant j'avais plutôt tendance à les cueillir à pleine main, et à les ingurgiter de même.  C'est ainsi qu'une punaise est traîtreusement passée inaperçue, et pour l'avoir véritablement croquée je peux vous assurer que l'odeur, pour désagréable qu'elle soit, n'est rien en regard du goût .... HORRIBLE ! ... et PERSISTANT !
 
Nota : cette "page entomo" a fait l'objet d'une publication dans le N° 183 (4e trimestre 2016) de la revue "INSECTES" de l'OPIE
 
FIN
 
les pages entomologiques d' andré lequet : http://www.insectes-net.fr