ACCUEIL - COLEOPTERES - LEPIDOPTERES - AUTRES -VIDEOS - HISTORIETTES - NEWS - LIENS - WANTED ! - MAILS d'OR -
 
  
LÉPIDOPTÈRES !
  (hors échelle, et par ordre alphabétique !)
 
Pour info:  les insectes protégés !   (retour via le menu ou votre navigateur ! ) 
 

Moteur de recherche interne avec Google    
 
 Attention ! Comme dirait Monsieur de la Palice ( = Palisse ! ), les papillons de jour ... volent de jour !
Par contre certains papillons de nuit volent aussi de jour, d'autres ne volent que le jour,
et chez d'autres encore le mâle vole de jour et la femelle de nuit !
 
 
1)- Papillons dits "de jour" ( = "Rhopalocères" en entomo ! )
Critère morphologique distinctif : antennes toujours terminées en "massues" !
 
Apollon (2014)
(Parnassius apollo, Lépidoptère Papilionidae)
Sans soleil, point de salut !
 
 
Aurore ou Piéride du cresson (2018)
(Anthocharis cardamines, Lépidoptère Pieridae)
Mieux que l'hirondelle, il fait le printemps !
 
 
Carte géographique (2012)
(Araschnia levana, Lépidoptère Nymphalidae)
Quand l'été viendra, toute vêtue de noir sera !
 
 
C-blanc ou Gamma ou Robert-le-Diable (2012)
(Polygonia C-album, Lépidoptère Nymphalidae)
Du Diable n'a pas que le nom !
 
 
Citron (2009)
(Gonepteryx rhamni, Lépidoptère Pieridae)
Comme l'agrume, il est parfois givré !
 
 
Flambé ou Voilier (2009)
(Iphiclides podalirius, Lépidoptère Papilionidae)
Il est tout feu, tout flamme !
 
 
Gazé ou Piéride de l'aubépine (2013)
(Aporia crataegi, Lépidoptère Pieridae)
Des rigueurs de l'hiver, sa chenille n'a que faire !
 
 
Grand Mars changeant (2012)
(Lépidoptère Nymphalidae)
On le dit changeant et c'est joliment vrai !
 
 
Grande tortue (2008)
(Nymphalis polychloros, Lépidoptère Nymphalidae)
Une appellation bien tortueuse !
 
 
Jason ou Pacha à 2 queues (2006)
(Charaxes jasius, Lépidoptère Nymphalidae)
Plus que la fleur, il apprécie le fruit !
 
 
Machaon (2010)
(Papilio machaon, Lépidoptère Papilionidae)
En votre jardin le verrez, si une chance lui laissez !
 
 
Morio ou Manteau royal (2008)
(Nymphalis antiopa, Lépidoptère Nymphalidae)
Des fleurs n'a que faire !
 
  
Paon du jour (2005)
(Inachis io, Lépidoptère Nymphalidae)
Être jeté aux orties, croyez-moi il adore !
 
 
Piéride du chou (2008-2012)
(Pieris brassicae, Lépidoptère Pieridae)
S'il devait n'en rester qu'un, ce serait sans doute celui-là !
 
 
Vulcain ou Atalante (2008)
(Vanessa atalanta, Lépidoptère Nymphalidae)
Tout feu, tout flammes !
 
2)- Papillons dits "de nuit" ( = "Hétérocères" en entomo ! )
Critère morphologique distinctif : antennes diversement conformées ( filiformes, pectinées, etc...),
mais jamais terminées ... en "massues" !
 
Atlas (2011)
(Attacus atlas, Lépidoptère Saturniidae)
Il joue dans la cour des grands, et même des très grands !
 
 
Boarmie du Chêne (2015)
(Hypomecis roboraria, Lépidoptère Geometridae)
Le papillon est "bof", et la chenille "waouh" !
 
 
Bombyx à bague ou Livrée des arbres (2014)
(Malacosoma neustria, Lépidoptère Lasiocampidae)
La Neustrie est sa patrie !
 
 
Bombyx disparate (2012)
(Lymantria dispar, Lépidoptère Lymantriidae)
Sa "moitié" fait le double, et sa chenille mange comme quatre !
 
 
Bombyx étoilé ou Bombyx antique (2008)
(Orgyia antiqua, Lépidoptère Lymantriidae)
Comme le pingouin, il est manchot !
 
 
Bombyx laineux ou Laineuse du cerisier (2012)
(Eriogaster lanestris, Lépidoptère Lasiocampidae)
Sa chenille file la soie, et lui tricote le mohair !
 
 
Bombyx de la ronce (2006)
(Macrothylacia rubi, Lépidoptère Lasiocampidae)
Il y a rubis, et rubi !
  
Bombyx versicolore (2008)
(Endromis versicolora, Lépidoptère Endromidae)
Son boulot, c'est le bouleau !
 
 
Brahméide de Hearsey (2008)
(Brahmaea hearseyi, Lépidoptère Brahmaeidae)
Celle d'Hartig est sa cousine, mais loin d'être sa voisine !
 
 
Bucéphale (2013)
(Phalera bucephala, Lépidoptère Notodontidae)
Sa livrée emprunte au bouleau , et la rend pleine de charme !
  
 
Cucullie du bouillon blanc (2014)
(Cucullia verbasci, Lépidoptère Noctuidae)
Elle porte cuculle, d'où son nom !
 
 
Cul-brun (2012)
(Euproctis chrysorrhoea, Lépidoptère Lymantriidae)
Comme l'automne, il peut dénuder l'arbre !
 
 
Dragon ou Harpie (2014)
(Harpyia milhauseri, Lépidoptère Notodontidae)
Harpie ou dragon, tout un programme !
 
 
Ecaille martre ou Ecaille hérissonne (2006)
(Arctia caja, Lépidoptère Arctiidae)
Deux pareilles, ne trouverez !
 
 
Ecaille du séneçon ou "Goutte de sang" (2005)
(Tyria jacobaeae, Lépidoptère Arctiidae)
Consommation interdite !
 
 
Ecaille tessellée ou Ecaille pudique (2016)
(Cymbalophora pudica, Lépidoptère Arctiidae)
Elle porte cymbales, et en joue en volant !
 
 
Ecureuil ou Bombyx du hêtre (2008)
(Stauropus fagi, Lépidoptère Notodontidae)
Sa chenille ressemble à tout, sauf à une chenille !
 
 
Feuille morte du chêne (2008)
(Gastropacha quercifolia, Lépidoptère Lasiocampidae)
Sa chenille les préfère vertes et tendres !
 
 
Gâte-bois (2008)
(Cossus cossus, Lépidoptère Cossidae)
Il porte bien son nom, et même plus que bien !
 
 
Grand paon de nuit (2008)
(Saturnia pyri, Lépidoptères Saturniidae)
Pas de trompe, mais quel nez !
 
 
 
Hachette (2006)
(Aglia tau, Lépidoptère Saturnidae)
Il vole de jour et elle de nuit, comment font-ils !
 
 
Hermine & "Grande queue fourchue" (2008)
(Cerura erminea et Cerura vinula, Lépidoptères Notodontidae)
Qui se ressemble s'assemble, le temps d'une "page entomo" !
 
 
Isabelle ou "Papillon vitrail" (2010)
(Graellsia isabellae, Lépidoptères Attacidae / Saturniidae)
Plus beau que rare !
 
 
Lithosie quadrille (2007)
(Lithosia quadra, Lépidoptère Arctiidae)
Là où elle passe, le lichen trépasse !
 
 
Minime à bandes jaunes ou Bombyx du chêne (2006)
(Lasiocampa quercus, Lépidoptère Lasiocampidae)
Il vole plus vite que son ombre, et j'exagère à peine !
 
 
Moro-sphinx ou Sphinx colibri (2014)
(Macroglossum stellatarum, Lépidoptère Sphingidae)
C'est le "number one" du ravitaillement en vol !
 
 
Papillon lune de Dubernard (2011)
(Actias dubernardi, Lépidoptère Saturniidae)
Comme le silence, sa chenille est d'or !
 
  
Papillons nocturnes (2003)
(Lépidoptères Hétérocères)
Pour découvrir les ailes de la nuit, et les 372 espèces recensées "à domicile" !
 
 
Petit paon de nuit (2009)
(Saturnia pavonia, Lépidoptères Saturniidae)
Il a tout d'un grand, hormis l'envergure !
 
 
Petit sphinx de la vigne ou petit pourceau (2013)
(Deilephila porcellus, Lépidoptères Sphingidae)
Tout de rose, et de vieil or paré !
 
 
Phalène du sureau (2007)
(Ourapteryx sambucaria, Lépidoptères Geometridae)
Comme l'éléphant, elle trompe énormément !
 
 
Phoenix (2008)
(Hippotion celerio, Lépidoptère Sphingidae)
papillon pour l'entomologiste, palmier pour le botaniste, tel est le Phoenix !
 
 
Processionnaire du chêne (2005)
(Thaumetopoea processionea, Lépidoptère Notodontidae)
Une paroissienne, pas très catholique !
 
 
Processionnaire du pin (2010)
(Thaumetopoea pityocampa, Lépidoptère Notodontidae)
Qui s'y frotte s'y pique, et c'est bien peu dire !
 
 
Psyché du gramen (2011)
(Cephora unicolor, Lépidoptère Psychidae)
Pour chaumer, faut pas chômer !
 
 
Pudibonde ou Patte étendue (2014)
(Calliteara pudibunda, Lépidoptère Lymantriidae)
Très "punk" est sa chenille !
 
 
Pyrale du buis (2013)
(Cydalima perspectalis = Diaphania perspectalis, Lépidoptère Crambidae)
Le "péril jaune", en noir et blanc !
 
 
Sésie apiforme (2009)
(Sesia apiformis, Lépidoptère Sesiidae)
Qui n'hésiterait pas, à saisir la Sésie !
 
 
Soucieuse (2011)
(Orgyia recens, Lépidoptère Lymantriidae)
Soucieuse elle est dite, Soucieuse elle restera, ainsi en a décidé son descripteur !
 
 
Sphinx de l'épilobe ou Proserpine (2006)
(Proserpinus proserpina, Lépidoptère Sphingidae)
La Nature lui a tronqué les ailes, mais la Proserpine n'en a cure ! 
 
 
Sphinx de l'euphorbe (2008)
(Hyles euphorbiae, Lépidoptère Sphingidae)
Sa chenille est trop belle, pour être honnête ! 
 
 
Sphinx de la garance (2008)
(Hyles gallii, Lépidoptère Sphingidae)
Comme dans la chanson, gallii c'est (quasi) fini ! 
 
 
Sphinx du chêne (2011)
(Marumba quercus, Lépidoptère Sphingidae)
L'Egypte a le sien, le chêne aussi ! 
 
 
Sphinx du liseron (2016)
(Agrius convolvuli, Lépidoptère Sphingidae)
Plus qu'un éléphant, longue est sa trompe ! 
 
 
Sphinx gazé (2014)
(Hemaris fuciformis, Lépidoptère Sphingidae)
tels les trains, un colibri peut en cacher un autre ! 
 
 
Sphinx du laurier rose (2006)
(Daphnis nerii, Lépidoptère Sphingidae)
Tantôt rareté, tantôt banalité, mais toujours beauté ! 
 
 
Sphinx du troène.(2008)
(Sphinx ligustri, Lépidoptère Sphingidae)
C'est un habitué, de la "Sphinx attitude" !
 
 
Sphinx ocellé ou demi paon (2009)
(Smerinthus ocellata, Lépidoptère Sphingidae)
Il a des yeux pour voir, et d'autres pour être vus !
 
 
Sphinx du peuplier (2006)
(Laothoe populi, Lépidoptère Sphingidae)
Il y a des poêles incollables, et des chenilles indécollables !
 
 
Sphinx du pin (2006)
(Hyloicus pinastri, Lépidoptère Sphingidae)
Il a lui aussi, son"pin quotidien" !
 
 
Sphinx tête de mort (2013)
(Acherontia atropos, Lépidoptère Sphingidae)
Il était bien difficile, de l'appeler autrement !
 
 
Sphinx du tilleul (2008)
(Mimas tiliae, Lépidoptère Sphingidae)
Sa tasse de thé, c'est du tilleul !
 
 
Sphinx de la vigne ou "Grand pourceau" (2008)
(Deilephila elpenor, Lépidoptère Sphingidae)
Difficile avec une telle parure, de se fondre dans la verdure !
 
 
Zeuzère du poirier, ou "Coquette" (2018)
(Zeuzera pyrina , Lépidoptère cossidae)
Elle est bien "sapée", et les arbres aussi !
 
 
 
 
.- Vous êtes le ième visiteur ! -
 les pages entomologiques d' andré lequet : http://www.insectes-net.fr