ACCUEIL - COLEOPTERES - LEPIDOPTERES - AUTRES - C-KOI ? - HISTORIETTES - NEWS - LIENS - WANTED ! - MAILS d'OR -
 
 
LES CARABES !
(Coléoptères Carabidae)
 
(page 3 sur 10)
   
- pour quitter les agrandissements faire "page précédente" dans votre navigateur -
 
 
Présentation

Les carabes sont des insectes coléoptères terrestres, et à de rares exceptions près ils sont inaptes au vol car leurs ailes sont réduites à l'état de moignons vestigiaux. Très véloces, et généralement nocturnes, les larves et les adultes sont carnassiers et prédateurs de vers, de chenilles, de limaces, et d' escargots. Les carabes sont eux-mêmes la proie de batraciens (ex. crapauds), de mammifères insectivores (ex. hérissons, musaraignes), et d' oiseaux (ex. chouettes).

carabes (auratus, adonis, nankotaizanus
de gauche à droite: 1 & 2:)- auratus (France); 3)- adonis (Grèce); 4)- nankotaizanus (Taïwan).
 

Les habitats de ces insectes sont très variés (prairies, bois et forêts, zones marécageuses, etc..), et pour la faune française on peut trouver des carabes depuis le niveau de la mer jusqu' à une altitude de 2700 m. La répartition géographique de ces insectes est évidemment fonction des exigences écologiques propres à chaque espèce, mais elle découle également de leur aptérisme dans la mesure où l' inaptitude au vol favorise les isolats et limite censément l'extension des populations et la dissémination des espèces. Elle est également tributaire des activés humaines qui le plus souvent induisent un morcellement préjudiciable aux habitats carabologiques, et donc aux espèces et populations qu'ils hébergent.

 carabes (ullrichi, rutilans, chilensis)
de gauche à droite: 1)- ullrichi (Autriche); 2)- rutilans (France); 3 & 4)- chilensis (Chili)
 

En regard de la grande majorité des insectes la longévité des carabes est très importante puisqu'elle peut atteindre 3 ans, voire plus chez certaines espèces. Selon le cas ils hivernent en terre ou encore sous les mousses ou dans les bois cariés. Les carabes sont également susceptibles d'estiver, c.a.d. de se terrer et de cesser toute activité, en cas de températures élevées ou de sécheresse prolongée. La faune française borde la cinquantaine d' espèces, et 1200 sont recensées au niveau mondial. Bon nombre d'entre-elles sont très richement colorées et de surcroît susceptibles de variations chromatiques plus ou moins spectaculaires et rares, ce qui ajoute évidemment à leur intérêt pour le scientifique, mais aussi pour le collectionneur. La taille des carabes est bien sûr fonction des espèces et elle évolue entre 15 et 50 mm.

 carabes (punctatoauratus, clathratus, hispanus, auronitens)
de gauche à droite: 1)- punctatoauratus (France); 2)- clathratus (Belgique); 3)- hispanus (France); 4)- auronitens (Autriche)
 

Les carabes sont dotés d'un moyen de défense peu ordinaire, bien connu des carabologues. En l'occurrence il s'agit d'un véritable pulvérisateur anal qui projette le contenu de glandes spécialisées secrétant une substance apparentée à l'acide formique. Au contact de la peau cela se traduit par l'impression fugace d'une volée de piqûres d'aiguilles. Si les yeux sont touchés la crise de larmes est assurée durant plusieurs minutes, et si c'est généralement sans gravité c'est néanmoins passagèrement assez douloureux. Eu égard aux proies consommées les carabes sont considérés comme des insectes utiles, mais cela n'assure aucunement leur devenir car de nombreuses espèces (y compris officiellement protégées) pâtissent énormément des activités dites humaines (urbanisation, déforestation, enrésinement de feuillus, drainages des zones humides, épandages de pesticides, etc..).

 carabes (monilis, blaptoides, splendens, witmedorum)
de gauche à droite: 1)- monilis (France); 2)- blaptoïdes (Japon); 3)- splendens (France); 4)- wittmerorum (Pakistan)
 
 
 
les pages entomologiques d' andré lequet : http://www.insectes-net.fr