logo insectes.net"les termites - les blattes - l'apatura - l'anoxia - l'aegosome - les anthrènes - les coccinelles - la cétoine dorée - les grillons domestiques - les forficules - les mantes religieuses - les bousiers de Notre Dame - le pandora d'Olonne - le pique prune - les carabes de Bretagne - les carabes du Ventoux - Champigny story - l'anneau du diable - plaidoyer pour un grillon - les Xylocopes - la grande libellule - les Rosalies des Alpes - les guêpes - dur dur le Morio - la likenée bleue - beurk ! - les balayeuses - le Papillon du diable - du rêve à la réalité - la Belle-Dame du marié- les carabes des Chabasses -

les Termites ! 

 Termites (adultes, ouvriers, soldats, nymphes)
C'était à Nantes, la grande cité ligérienne de l'ouest atlantique, où plusieurs quartiers sont plus ou moins ponctuellement termités …
 
Avec un collègue nous étions dans l'un d'entre eux, et vaquions à l'une de nos activités habituelles, à savoir traquer le termite pour tenter d'appréhender la répartition de l'insecte, et l'importance de ses foyers. Outre les zones publiques, par définition accessibles, il nous arrivait d'aller chez l'habitant quand nous étions sollicités à cet effet, où que l'autorisation nous était donnée d'approfondir nos investigations, suite au repérage d'un site suspect et en quelque sorte "prometteur".
 
Présentement la maison était ancienne, mais fort bien entretenue, et si je puis dire les propriétaires l'étaient pareillement. Après les civilités d'usage, et les honneurs du salon, nous constatons que tout y est nickel, et même "nickel-chrome"…. étant entendu que ce dernier vocable témoigne plus d'une actualisation du langage que d'une réelle avancée technologique!
 
L'air embaumait l'encaustique, les miroirs miroitaient, les cuivres étincelaient, et une pléiade de napperons "napperonnaient" sous autant de bibelots souvenirs. Le reste était à l'avenant et on imaginait mal la présence de termites dans pareil écrin, d'autant qu'une Vierge Marie veillait sur ce petit sanctuaire depuis une étagère murale fixée dans un angle du salon.
 
.... et pourtant !
 
Nous n'étions pas à Lourdes et si miracle il y a eu, c'est bien que la Vierge en question ne soit pas tombée tant le bois de la petite étagère la supportant était traîtreusement attaqué. Dès lors il fallait bien se rendre à l'évidence, les termites étaient dans la place, et ils y œuvraient sans doute de longue date.
 
Pour le moins désolés pour ces braves gens nous continuons néanmoins nos investigations, et toujours dans le salon notre regard est attiré par une curieuse installation électrique. De fait les moulures faisaient carrément le tour de la pièce, ce qui techniquement n'est jamais nécessaire, et de surcroît elles démarquaient à l'évidence le haut de la tapisserie, comme le ferait une fresque ou un galon.
 
Devançant nos questions, le propriétaire des lieux nous fait savoir que dans un but purement esthétique il avait complété l'installation initiale avec des moulures en quelque sorte inertes, c.a.d. ne comportant pas de circuits électriques. Sur l'instant nous pressentons le pire car les moulures en question sont manifestement en bois, matériau qui était la norme avant l'avènement du plastique.
 
Il n'aura fallu que quelques instants pour faire sauter un couvercle, et constater que nous étions carrément devant l'autoroute des vacances, au plus fort du mois d'août. De fait les termites étaient légions et tantôt en rangs serrés, tantôt à la queue leu leu, ils se pressaient dans d'incessantes allées et venues. L'image était d'autant plus saisissante qu'ils empruntaient évidemment les rainures destinées au passage des fils électriques!
 
Bien qu'en ayant vu d'autres nous avons été passablement surpris par la densité du "trafic", et plus encore par le fait que les termites usaient de ces galeries artificielles sans quasiment les aménager, ni surtout les dégrader, ce qui témoignait d'une certaine "intelligence" collective.
 
Pour conclure vous conviendrez qu'en matière de circulation ces bestioles sont à l'évidence encore plus futées qu'un célèbre bison, et que par-delà cette boutade la dangerosité des termites n'est pas un vain mot !
 
 
ACCUEIL historiettes
 
les pages entomologiques d' andré lequet : http://www.insectes-net.fr