ACCUEIL - COLEOPTERES - LEPIDOPTERES - AUTRES - C-KOI ? - HISTORIETTES - NEWS - LIENS - WANTED ! - MAILS d'OR -
 
 
le FRELON ASIATIQUE ou FRELON à PATTES JAUNES (Vespa velutina) !
(Hyménoptère Vespidae)
 
(page 3 sur 4)
 
- pour quitter les agrandissements, ou les vidéos, faire "page précédente" dans votre navigateur -
 
 Les nids .... suite !
la "première pierre" !

Aussi gros soient-ils (certains atteignent une hauteur de l'ordre du mètre), tous les nids de frelons sont initiés par une reine et commencent comme ci-dessous, à savoir une cupule et quelques alvéoles abritant chacune un oeuf . Ces derniers donneront des larves, puis des ouvrières qui vont se charger de la construction du nid et du nourrissage des larves, la reine pouvant ainsi se consacrer à la ponte, en quelque sorte "à plein temps" ... et elle ne s'en prive pas !

 
La "première pierre".... frelon européen (Vespa crabro), tout début de nid. ... d'un nid de frelons !
Vous remarquerez à la coloration de l'abdomen qu'il s'agit d'un frelon européen ( en fait une "frelonne" ! ), mais il en est de même pour l'asiatique. Cette "reine", encore appelée "femelle fondatrice" a entrepris de squatter mon garage (photo en date du 24 avril 2007), et vous avez sous les yeux le tout début du nid avec une demi douzaine d'alvéoles, futurs réceptacles des oeufs, puis des larves. Sans doute dérangée par l'éclairage et les inévitables va-et-vient, la bestiole a malheureusement abandonné son ouvrage avant qu'il soit terminé. A terme l'enveloppe extérieure (ici ébauchée) aurait, comme ci-dessous, englobé et protégé les cellules d'un nid pouvant se qualifier de "primaire" ou "initial". Le volume de ce type de nid est de l'ordre d'une grosse balle de ping-pong ... si l'on peut dire !
 
 il était attendu ! ... il est là !
Cette fois il s'agit bien d'un nid "primaire" de frelon asiatique, et on a du mal à croire que ce petit chef d'oeuvre architectural puisse "croître et prospérer" au point de donner vie à des milliers d'individus, et cela en l'espace de quelques mois. J'ajouterais que ce nid a été trouvé fin Mai dans la serre d'un voisin ( merci Guy ! )
.
Frelon asiatique (Vespa velutina), nid primaire, photo 1. Frelon asiatique (Vespa velutina), nid primaire, photo 2 Frelon asiatique (Vespa velutina), nid primaire, photo 3 Frelon asiatique (Vespa velutina), nid primaire, photo 4. Frelon asiatique (Vespa velutina), nid primaire, photo 5.
ci-dessus: le nid ... "sous toutes les coutures" ! Vous noterez le point d'ancrage (photo centrale).
ci-dessous: proportions du nid, et bête à l'oeuvre ... à voir en vidéo !
Frelon asiatique (Vespa velutina), nid primaire, avec reine à l'oeuvre. Frelon asiatique (Vespa velutina), nid primaire,  proportions. Frelon asiatique (Vespa velutina), nid primaire, en main..
 
 
... et 5 semaines plus tard !
Frelon asiatique (Vespa velutina), nid en main, photo 2. Frelon asiatique (Vespa velutina),  reine ventilant son nid. Frelon asiatique (Vespa velutina), reine sur son nid, photo 1. Frelon asiatique (Vespa velutina), reine sur son nid, photo 2.
En tant qu'entomologiste j'aimais bien cette petite nichée de frelons asiatiques venue élire domicile, à deux pas de chez moi. Elle m'était devenue familière, mais j'ai dû me résoudre à la neutraliser car elle commençait a inquiéter son " hébergeur ". Ce faisant, et aussi surprenant que cela puisse paraître, j'ai eu le sentiment de trahir la confiance des bestioles, tant ma présence était bien acceptée, et cela très en deçà des 50 cm. Puisse cette petite vidéo (intitulée "la becquée du frelon asiatique") vous faire comprendre et partager la nature et les raisons de ce ressenti.
 
Frelon asiatique (Vespa velutina), nid primaire ouvert, en main, photo 1. Frelon asiatique (Vespa velutina), nid primaire ouvert, en main, photo 2.
 Deux mots d'explications : Une fois devenues adultes, et en l'occurrence ouvrières, les larves des alvéoles centrales ont fait place à une nouvelle fournée, pour l'heure encore à l'état d'œufs ou de très jeunes larvules. Les alvéoles operculées, assimilables à un cocon, abritent des nymphes, autrement dit l'équivalent de la chrysalide des papillons. Les plus grosses larves sont ( ou étaient ! ) sur le point de " coconner ".
 
... à propos de la "becquée !

Faisant suite à la vidéo ci-dessus, et en "avant première" de la partie consacrée au développement, sachez que les larves sont nourries "à la becquée" par les ouvrières, lesquelles régurgitent un broyat d'insectes, agrémenté à l'occasion de produits sucrés, issus de fruits par exemple. Comme les illustrations ci-dessous le montrent, les larves peuvent en quelque sorte "rentrer la tête dans les épaules" (ou le menton dans le cou ! ), ce qui génère un repli sous-jacent, sorte de réceptacle où le repas est servi ... et sitôt "attaqué" ! Au passage vous noterez l'analogie de ce repli avec la "gouttière" de nos bébés, comme quoi Dame Nature n'a pas son pareil pour inventer ... nos "inventions" !

 
Frelon asiatique (Vespa velutina) , larve avec sa becquée, photo 1. gouttière pour bébés Frelon asiatique (Vespa velutina) , larve avec sa becquée, photo 2
Larves avec une becquée de pâtée pour chat ... passée comme lettre à la poste (à voir en vidéo ! )
au centre: à titre comparatif, la fameuse "gouttière", bien connue des mamans ... et des bébés ! !
 
 
"autopsie" d'un nid ... et de ses occupants ! 

Je tiens à très vivement remercier la FDGDON de Loire-Atlantique

(Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles),
pour l'amabilité de son accueil, et pour l'autorisation de photographier et mettre en ligne le très démonstratif nid ci-dessous.
 
 
frelon asiatique (vespa velutina), nid montrant les "galettes" alvéolaires. frelon asiatique (vespa velutina),  aspect extérieur du nid.................. frelon asiatique (vespa velutina), nid avec étui APN en guise d'échelle. frelon asiatique (vespa velutina), nid avec lunettes en guise d'échelle
à gauche: les enveloppes protectrices englobant et protégeant le nid (visibles sur la partie arrière), ont été enlevées afin de bien voir l'agencement interne, et notamment l'étagement des "galettes". Ces dernières sont ici au nombre de 6, ce qui témoigne d'un nid déjà conséquent, mais il peut s'en trouver jusqu'à 11 pour des nids atteignant exceptionnellement une hauteur d'un mètre pour un diamètre de 80 cm, soit presque le double du présent nid; à droite: à l'aune d'échelles improvisées que sont l'étui de mon APN ( Canon A640 ! ) ... et mes lunettes !
 
 
frelon asiatique (vespa velutina),  galette alvéolaire (vide) frelon asiatique (vespa velutina),  piliers de soutènement des galettes. alvéoles operculées.
à gauche: galette asiatique ... made in Bretagne !
au centre: exemple de piliers de soutènement assurant la cohésion et l'écartement des "galettes", afin que les ouvrières puissent circuler et nourrir les larves.
à droite: exemple de cellules soigneusement et "soyeusement" operculées par les larves rendues à terme, et donc prêtes à se nymphoser.
 
 
frelon asiatique (vespa velutina),  comptage des alvéoles. frelon asiatique (vespa velutina), détail des alvéoles (vides). frelon asiatique (vespa velutina),  détail des alvéoles en bordure de galette.
à gauche: comptage des alvéoles (375) de la galette entièrement visible. L'extrapolation, au prorata des diamètres respectifs des 5 autres galettes, permet d'évaluer le nombre de ces alvéoles pour l'ensemble de la colonie .... soit un peu plus de 3000 ! Sachant qu'une cellule peut "resservir" plusieurs fois dans la saison, je vous laisse imaginer la suite ! au centre: contrairement à une idée reçue les cellules ne sont pas hexagonales ... elles le deviennent ! En d'autres termes, l'abeille, la guêpe, ou le présent frelon n'y sont pour rien, ou du moins pour pas grand chose. Pour preuve, les cellules bordant les galettes (à droite) sont arrondies, et non hexagonales. Instructif et très concrètement argumenté: voir ici pour ceux que les lois de la Physique ne rebutent pas trop !
 
à titre comparatif ! ... pour info !
Frelon européen (Vespa crabro), dimension des cellules. Frelon européen (Vespa crabro) et frelon asiatique (Vespa velutina), comparaison des cellules. Frelon européen (Vespa crabro) et frelon asiatique (Vespa velutina), comparaison des cellules, détail.
 à gauche: là où les cellules du frelon européen peuvent atteindre 11 à 12 mm au niveau de l'axe médian, celles du frelon asiatique n'excèdent pas 10 mm; au centre: juxtaposition des cellules de V. crabro (en haut), et de V. velutina ... en bas ! à droite: détail de la photo précédente. La différence de taille apparaît importante, mais elle s'amoindrie nettement chez les adultes.
 
 
Le développement !

Contrairement au nid précédent, trop vieux stocké, ce petit nid (40 cm de diamètre) m'est arrivé "tout frais cueilli" ( re-merci la FDGDON 44 ! ), et donc à point nommé pour illustrer l'essentiel du développement du fameux asiatique. Au passage vous noterez (feuillage résiduel aidant) que ce nid a été construit sur Ginkgo biloba, le non moins fameux arbre "aux quarante écus" ( "aux mille écus" pour d'autres ! ) seul survivant d'une Famille pour le moins ancienne (Ginkgoaceae), puisqu'elle existait déjà 40 millions d'années avant les dinosaures ! ... excusez du peu !

 
Frelon asiatique (Vespa velutina),  petit nid ouvert montrant les galettes. Frelon asiatique (Vespa velutina),  petit nid, vue extérieure. Frelon asiatique (Vespa velutina), cellules avec larves âgées. Frelon asiatique (Vespa velutina),, larve dans sa cellule. Frelon asiatique (Vespa velutina), larve, détail des mandibules.
De gauche à droite: 1 & 2)- Compte tenu de son très tardif prélèvement (quasi fin novembre), ce nid arrivait logiquement en fin de vie, d'où un aspect quelque peu "dégarni" : 3)- il y avait néanmoins de bons "restes", tels ces larves âgées, à la fois condamnées par la chimie et la saison; 4 & 5)- larve "in situ" manifestement arrivée à terme, avec détails de la tête et des mandibules. Vous noterez la robustesse de ces dernières, même si les boulettes carnées nutritives ( insectes divers ... dont abeilles ! ) sont servies "prémâchées" par la cohorte des "ouvrières" (femelles stériles).
 
Frelon asiatique (Vespa velutina),  larves âgées, photo 1. Frelon asiatique (Vespa velutina),  larves âgées, photo 2 Frelon asiatique (Vespa velutina),  larve, détail et échelle. Frelon asiatique (Vespa velutina),  fécès
Vues ventrales et dorsales de larves âgées, et même pratiquement à terme. Hormis la taille, les jeunes larves sont copies conformes; à droite: il s'agit des "féces" ( excréments ! ) compactés au fond des cellules. Le volume de cette "compilation" permet aux spécialistes d'à peu près déterminer le nombre des larves s'étant développées dans la ou les cellules.
  
Frelon asiatique (Vespa velutina), cellules operculées. Frelon asiatique (Vespa velutina), cellule operculée, détail, photo 1. Frelon asiatique (Vespa velutina), cellule operculée, détail, photo 2
Une fois arrivées à terme, les larves tissent une sorte de manchon soyeux, surmontant les cellules proprement dites.
Les larves vont y préparer leur nymphose, puis leur passage à la vie adulte, via la mue imaginale.
 
 
Frelon asiatique (Vespa velutina), nymphes à divers stades de maturation, photo 1. Frelon asiatique (Vespa velutina), nymphes à divers stades de maturation, photo 2. Frelon asiatique (Vespa velutina), adulte en train d'éclore.
à gauche et au centre: exemples de nymphes à divers stades de maturation, et en l'occurrence de pigmentation. Les blanches sont bien sûr très fraîchement formées, et les noires sur le point de donner des "imagos", autrement dit de jeunes frelons adultes ... comme la photo à droite le montre ! Alors qu'elle commençait à émerger, vous noterez que la bestiole a été littéralement "scotchée" par l'insecticide .... d'où mon "coup de bol" ! ... et son "pas de bol" !

 

Frelon asiatique (Vespa velutina), oeuf in situ. Frelon asiatique (Vespa velutina), détail d'un oeuf in situ. Frelon asiatique (Vespa velutina), cellule avec un oeuf en place. Frelon asiatique (Vespa velutina),, oeufs dans leurs cellules.
Oeufs "in situ" !
Il a fallu les chercher, mais quelques uns étaient encore ça et là présents. Vous noterez qu'ils sont le plus souvent déposés dans la partie inférieure des cellules, et collés à la périphérie de ces dernières, par le pôle le plus pointu; à droite: les cellules ont été arasées pour permettre cette prise de vue.
 
 
Frelon asiatique (Vespa velutina), oeufs isolés. Frelon asiatique (Vespa velutina), détal d'un oeuf. Frelon asiatique (Vespa velutina), larve naissante.
à gauche et au centre: sur ces oeufs isolés, au pôle le plus pointu, vous noterez la présence d'un méplat permettant le collage de l'oeuf sur la paroi de la cellule. Vous noterez également la taille des oeufs ... toujours à l'échelle de la SEITA ! à droite: larve tout juste éclose ... un autre "coup de bol" !
 
 
 
les pages entomologiques d' andré lequet : http://www.insectes-net.fr